Msalla_Boys & Msalla_G!rl Forum
 
 . .

 | 
 

 Analyser les causes De La Crise financire

         
simo.tetouani

avatar

: 21
: 27
: www.simo-zaka-amis.skyblog.com
: 26/10/2008

: Analyser les causes De La Crise financire    02, 2008 6:45 am

Aux yeux dune grande partie de lopinion publique, la crise financire actuelle a deux visages: la chute des prix des immeubles aux Etats-Unis et ses consquences, dune part, le krach boursier international, dautre part. Mme sil semble que ces vnements marquent le dbut et la fin dune srie, lampleur de la crise et ses causes ne sont pas expliques pour autant. On pourrait ajouter que les cycles du march immobilier amricain et le krach des marchs internationaux des actions nont rien dexceptionnel. Il faut alors considrer les conditions cadres de ces vnements afin de juger de leur porte et de faire les corrections adquates. Pour largir le dbat, certaines rflexions ont t tires dun excellent texte de Michel Chossudovsky.1

Depuis le dbut de la mondialisation et de la concentration simultane du capital, les Hedge Fonds, entits non soumises quelque rglementation que ce soit, jouent un rle important. Ils acquirent des entreprises, bien ou mal gres, ne craignent aucun effet de levier (rapport peu lev entre les fonds propres et le total du bilan; par exemple, une entreprise bien mene est acquise avec peu de capitaux, ses meilleures entits en sont dtaches pour tre vendues avec un profit lev.)
Ventes dcouvert et politique des produits drivs
Dans leur politique dinvestissement, les Hedge Fonds parient aussi bien sur les gains que sur les pertes des entreprises cibles, si bien quils sont habitus des ventes dcouvert (ventes terme de valeurs, telles les actions, bien que le vendeur ne dtienne aucune des actions en question au moment de la conclusion du contrat; par exemple, conclusion dun contrat terme raison de CHF 100 pour fin juin 2009 avec lespoir du vendeur que le cours descende entre-temps CHF 80; si son pari se ralise, il achtera les actions ce prix et les revendra au terme fix au prix fix de CHF 100.) Par la combinaison habile de diffusions de rumeurs et de ventes dcouvert, la valeur boursire dune grande banque peut tre rduite au point de rendre une reprise de lentreprise possible. Plusieurs des grandes banques daffaires, qui ont connu rcemment des difficults, on t victimes de ventes dcouvert. Cest ainsi que lautorit de surveillance a appris que leffondrement de Bear Sterns au mois de mars tait d des ventes dcouvert et la diffusion de fausses rumeurs. Autre cas, rvl par le Financial Times du 17 septembre: dans un mmo adress quelques-uns de ses employs, le CEO de Morgan Stanley, John Mack, a crit: Que se passe-t-il ici? Pour moi, cest tout fait clair. Nous sommes sur un march o rgnent la peur et les rumeurs, o des gens qui vendent des titres dcouvert font baisser le cours de notre action.
Frais de guerre
Une autre cause de la crise est videmment lie aux frais de guerre. Ceux-ci se montent USD 500 milliards par anne, frais des premiers mois de la nouvelle administration, savoir USD 70 milliards, non compris. Depuis la Seconde Guerre mondiale, il sagit des dpenses les plus leves dans le monde entier. Finances par le contribuable, ces dpenses sont autant de fonds dont ne profitera pas la population civile, qui ne prendront pas la forme de dpenses sociales ou de formation.
Usage arbitraire du dollar
LOrganisation mondiale du commerce (OMC) et le Fonds montaire international (FMI) contribuent la crise en forant les pays en dveloppement, qui devraient protger leurs industries naissantes contre la concurrence trangre, ouvrir leurs marchs.
Le remplacement du systme de ltalon de change-or par celui des changes flexibles, qui a eu lieu en 1971, sest avr encore plus important. A lpoque, les Etats-Unis ont refus subitement de convertir en or les dollars prsents lchange au Systme fdral de rserve. Le systme des changes flexibles qui ne repose que sur le dollar, monnaie dont la valeur est fonde, en dernire analyse, sur la force des baonnettes, est totalement arbitraire. Le montant de la masse montaire dun pays peut tre accru volont jusqu ce quune hyperinflation nous ramne la ralit.
Drglementation: passation du pouvoir de lEtat aux groupes financiers
Ce changement de systme montaire quivaut une drglementation des marchs des changes internationaux, ce qui nous conduit la raison principale de la crise: la drglementation gnrale des marchs. Si elle a commenc dans lconomie relle, aprs la Seconde Guerre mondiale, sous la direction idologique de lOCDE et grce aux accords GATT, le mouvement sest acclr dans lconomie financire lpoque de Reagan, la suite du krach de 1987. Wall Street a pri alors poliment le ministre des finances et le Congrs de se tenir lcart et de renoncer ainsi exercer leurs fonctions. Lpoque de la rglementation autonome avait commenc: la rglementation du lgislateur tait remplace par une rglementation formule par les intresss, soit plus faible par dfinition. La naissance de grands groupes financiers en est rsulte.
Gants bancaires incontrls
Le renoncement sparer les diffrents types de banques a contribu aussi la concentration conomique. Aprs la grande Dpression de 1929, Franklin D. Roosevelt avait fait voter par le Congrs la loi Glass-Steagall, qui sparait les banques daffaires (oprations sur titres, monnaies et matires premires pour la clientle institutionnelle, cest--dire les compagnies dassurances et caisses de pension, fusions et acquisitions dentreprises) des banques de dpt (oprations de crdit). On entendait ainsi viter les manipulations financires et les transactions dinitis, par lesquelles des banquiers notamment senrichissaient aux dpends de leurs clients. Aux cours des dernires dcennies, les banques ont ignor toujours davantage cette lgislation, avec la bndiction du gouvernement. Finalement, la loi de Financial Services Modernisation a aboli la loi Glass-Steagall en 1999. De plus, des alliances internationales ont t conclues sous la direction de Wall Street et ont abouti la cration dautres groupes bancaires.
Les gants de Wall Street ont atteint une telle puissance quils ont pu souvent viter les contrles et nont respect, au mieux, que leur propre rglementation. Ils ont profit de lgislations analogues ltranger. Les accords de lOMC et du FMI leur ont ouvert les portes des pays en dveloppement.
Manipulations dinformations par des initis: certains jonglent avec les milliards
Chossudovsky attribue la puissance des gants de Wall Street avant tout leurs informations prcoces, leurs informations dinitis, leur capacit manipuler et prvoir des rsultats, leur capacit rpandre de fausses informations relatives lconomie et aux tendances du march, bref, leur capacit induire en erreur. Ce nest donc pas un hasard si la CIA joue un grand rle dans ce domaine. La loi durgence de stabilisation conomique, autrement dit le fonds de USD 700 milliards que le gouvernement Bush vient de faire adopter pour rsoudre la crise, ne fait que perptuer le mme jeu peu apptissant. Les socits financires (banques, compagnies dassurances, etc.) survivantes sont pries de se servir encore. Les gagnants de la crise sont la Bank of America, JP Morgan Chase (Rockefeller), la Federal Reserve Bank of New York, cette dernire en raison notamment de ses informations dinitie, ainsi que tous les spculateurs ayant profit dinformations dinitis, notamment le lundi noir (29 septembre, chute des cours) et le jour suivant (hausse des cours). Certains analystes affirment que les gagnants ont provoqu la crise consciemment afin de gagner encore davantage, de concentrer encore davantage de pouvoir. Dautres prtendent mme que le gouvernement Bush se propose ainsi daffaiblir ses ennemis politiques, la Russie et la Chine, qui dtiennent en masse des bons du Trsor des Etats-Unis.
Chances dun renouveau vritable
Nous savons galement quels sont les perdants: les employs des banques et compagnies dassurances en faillite, dont les cadres suprieurs se sont souvent fait promettre des parachutes dors, les propritaires dont les maisons ont t saisies par les banques crancires et qui vivent maintenant en caravanes ou tentes hors de ville, les travailleurs licencis en raison de la crise, qui cherchent de la marchandise encore mangeable dans larrire-cour des supermarchs, et les contribuables dont la rcession imminente accrotra encore le fardeau.
Mme si quelques politiciens amricains et europens demandent davantage de rglementation sur les marchs financiers, voire un rejet de la drglementation et de la concentration conomique, il incombe au citoyen, dans une premire tape, de rclamer ce changement avec vigueur. De plus, tout ballon dessai lanc en Europe et visant crer un fonds de EUR 300 milliards lamricaine, ainsi que la tent la marionnette franaise de Bush, Sarkozy, doit tre ramen au sol au plus vite. Dans une seconde tape, les citoyens, qui constituent le souverain, examineront quel systme montaire plus proche du citoyen devra remplacer le systme actuel.
Lors des dernires dcennies, diffrents modles de systmes montaires et de crdit ont t essays dans les pays de langue allemande, tels la monnaie WIR, la monnaie de Chemgau, la monnaie franche et les modles de coopration, quil vaut la peine dexaminer avant un nouveau dbut. Ce faisant, il conviendra de privilgier les solutions qui mettent laccent sur des entits portant sur de petites zones, contrlables et indpendantes
    
ayoub-tetouani

avatar

: 92
: 25
: www.ayoubito-tetouani.skyrock.com
: 25/10/2008

: : Analyser les causes De La Crise financire    02, 2008 7:27 am

vivaaa

_________________


    
    http://ayoubito-tetouani.skyrock.com/
 
Analyser les causes De La Crise financire
          
1 1

:
 ::   ::  -